Les propriétaires de Newcastle ont refusé d’acheter une participation dans un autre club de Premier League

Les propriétaires de Newcastle ont refusé d’acheter une participation dans un autre club de Premier League

Spread the love

Les propriétaires saoudiens de Newcastle United ont déclaré avoir refusé d’acheter une participation de 30% dans une autre équipe de Premier League, qui serait Manchester United, pour 700 millions de livres sterling avant d’opter pour l’achat du club du Nord-Est.

Le président Yasir Al-Rumayyan a révélé que le Fonds d’investissement public du pays [PIF] a eu la possibilité d’investir dans des clubs à travers l’Europe, y compris la Premier League, l’Italie et la France, avant de choisir d’acheter Newcastle pour 350 millions de livres sterling – la moitié du prix qu’il aurait coûté pour l’investissement alternatif.

Alors qu’Al-Rumayyan n’a pas précisé d’où venait l’offre, le club en question serait Manchester United avec la famille Glazer prête à prendre l’argent du PIF mais à ne pas donner aux Saoudiens leur mot à dire dans la gestion du club.

Sans surprise, les personnes contrôlant le fonds souverain de l’Arabie saoudite, qui est présidé par le dirigeant de facto du pays et nouveau Premier ministre, le prince héritier Mohammed Bin Salman, n’ont pas été convaincues par l’idée.

Au lieu de cela, PIF a lancé une offre publique d’achat sur Newcastle en janvier 2020, la Premier League ayant finalement signé l’accord 18 mois plus tard après que le Royaume a accepté de mettre fin au piratage des événements sportifs internationaux et a versé une compensation aux détenteurs de droits du Moyen-Orient Bein Sports.

“Lorsque nous l’avons examiné, nous l’avons examiné d’un point de vue financier”, a déclaré Al-Rumayyan lors d’un podcast en Arabie saoudite.

« Soit dit en passant, ce n’était pas la première offre que nous avons reçue concernant une équipe de football. Nous avons également cherché en Italie, en France et au Royaume-Uni.

“Par exemple, au Royaume-Uni, il y avait une équipe qui nous a approchés sur la base que nous prenons 30% de la propriété, et nous n’interférons pas du tout en termes de gestion du club, pour 700 millions de livres.”

PIF s’est éloigné de l’accord et a plutôt tourné son attention vers l’un des géants endormis du football anglais à Newcastle United. Propriété du milliardaire britannique Mike Ashley, les partisans réclamaient de nouveaux propriétaires depuis plus d’une décennie.

PIF, probablement méfiant vis-à-vis de la publicité négative, s’est associé à la financière anglaise Amanda Staveley et aux magnats de l’immobilier de la famille Reuben, Al-Rumayyan révélant que les deux parties souhaitaient “avoir la peau dans le jeu”.

Il a expliqué: “Le football, bien sûr, est l’un des sports les plus importants qui soit. Que ce soit au niveau national (en Arabie saoudite) ou à l’étranger. C’est le sport numéro un au monde.

« Et pourquoi la Premier League anglaise ? Parce que c’est le meilleur championnat du monde. Aucune autre ligue ne lui fait concurrence.

« Il y a 20 équipes, trois sont reléguées et trois sont promues. L’avantage de la Premier League est que n’importe laquelle des 20 équipes peut battre la meilleure équipe de la ligue.

« Nous avons acheté Newcastle, qui nous a offert 100 % de la propriété. Mais Amanda Staveley et son mari, qui nous en ont donné l’opportunité, nous ont dit : “On aime tellement ça, on aimerait être avec toi”. C’était parfait.

“Puis vint la famille Reuben qui est l’un des plus gros investisseurs immobiliers, disant : ‘Nous aimerions venir avec vous’, et c’est l’un des plus gros investisseurs de Newcastle. J’ai dit : ‘Parfait ! Dites-leur de venir’. Alors maintenant ils [Amanda, her husband and Reubens] avoir la peau dans le jeu.

“Nous avons acheté toute l’équipe pour 350 millions de livres sterling, au lieu d’avoir seulement 30% dans une autre équipe pour 700 millions de livres sterling.”

Outre le désir de posséder un club de football européen dans le cadre de la vision saoudienne 2030 de diversification de l’économie, l’achat faisait également partie des efforts visant à nettoyer la réputation internationale de l’Arabie saoudite après des accusations de violations des droits de l’homme et de crimes de guerre au Yémen.

Ayant déjà dépensé plus de 200 millions de livres sterling pour neuf nouveaux joueurs en seulement deux fenêtres de transfert, l’intention est de faire de Newcastle l’une des forces majeures du football européen et d’élever la valeur du club au même niveau que Chelsea et Manchester United.

Le premier a été vendu au cours de l’été pour 4,25 milliards de livres sterling par le russe Roman Abramovich [a £3.5bn sale plus promise of further investment] et, vraisemblablement, c’est ce que le consortium saoudien chercherait également à faire à un moment donné pour obtenir un retour sur investissement.

Al Rumayyan a ajouté : « Vous pouvez voir que Chelsea a été vendu pour 3,5 milliards de livres sterling. Donc, mon potentiel est maintenant de passer de 350 millions de livres sterling à au moins 3,5 milliards de livres sterling.

.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *