Indice d’inquiétude en Premier League avec Liverpool et Man United en difficulté

Indice d’inquiétude en Premier League avec Liverpool et Man United en difficulté

Spread the love

Alors que l’intrigue de la Premier League commence à prendre forme, les fans évalueront le type de saison qui pourrait être réservé à leur équipe. Il reste encore beaucoup de temps pour que des clubs en difficulté comme Liverpool se rétablissent et que ceux qui réussissent comme Arsenal disparaissent. Alors, à quel point devriez-vous être inquiet? Voici notre indice d’inquiétude, où une note de 10 se traduit par une alarme aveugle jusqu’à 1, ce qui signifie qu’il n’y a absolument aucune raison de s’inquiéter.

Liverpool 9 – L’équipe de Jurgen Klopp est probablement déjà hors de la course au titre – à 11 points des leaders d’Arsenal. Difficile d’en déterminer les raisons, mais il y a eu un manque d’intensité ancienne, même des joueurs majeurs comme Virgil Van Dijk et Mohamed Salah ressemblant à l’ombre d’eux-mêmes. On pourrait penser qu’une équipe avec autant de qualité doit rebondir bientôt, mais on soupçonne que les quasi-échecs angoissants de la saison dernière en Premier et en Ligue des champions ont laissé quelques joueurs un peu épuisés, émotionnellement et physiquement. Maintenant, ils font face à une bataille pour même faire partie des quatre premiers.

Forêt de Nottingham, 9 – Rock bottom après une raclée 4-0 des rivaux locaux Leicester. Impossible de trouver le mélange et l’harmonie avec 23 nouveaux visages. Le manager Steve Cooper a fait des merveilles pour obtenir la promotion de Forest. Cela fait partie de la folie du football qu’il puisse être renvoyé cinq mois après sa promotion, mais ne l’excluez pas. Triste que la fête ait tourné si vite.

Southampton, 8e – Les Saints ont perdu 14 de leurs 20 derniers matchs de Premier League, dont les trois derniers contre les Wolves, Aston Villa et Everton. Ils n’ont pas encore gardé leur cage inviolée et n’ont pas de buteur régulier fiable. Le leadership et la qualité de James Ward-Prowse seront essentiels, mais trop d’autres semblent entrer et sortir d’une équipe feuilletée.

loups, 8 – Ils ont limogé le manager Bruno Lage après une course épouvantable qui ne les a vus remporter qu’une seule victoire toute la saison et ne pas marquer dans cinq de leurs huit matchs. Peut-être que Diego Costa peut mener une reprise pour celui qui prend le relais. Vendre le talisman Conor Coady à Everton ne semble pas une si bonne idée maintenant.

Manchester United, 7e – Il semblait que trois victoires consécutives contre Southampton, Leicester City et Arsenal avaient stabilisé le navire, mais le week-end martelant le derby contre Manchester City rappelait la quantité de travail qu’Erik ten Hag avait encore entre les mains. La première mi-temps ressemblait à une reddition. Où étaient le courage et le caractère et pourquoi United a-t-il dépensé 70 millions de livres sterling pour un joueur de gros calibre comme Casemiro pour le laisser sur le banc? L’admission de Ten Hag selon laquelle Cristiano Ronaldo n’a pas affronté City “par respect pour sa grande carrière” était étrange. L’inquiétude est que United fasse face à une autre bataille difficile pour faire partie des quatre premiers.

Leicester City, 7e – Sorti des soins intensifs avec la grande victoire sur Forest. Cela a soulagé Brendan Rodgers. Mais il doit toujours y avoir des inquiétudes à propos d’une défense aussi douce dans d’autres jeux. Les Foxes doivent passer des tests plus rigoureux avant de dire qu’ils ont franchi un cap, surtout maintenant qu’on ne peut plus compter sur Jamie Vardy, 35 ans, pour fournir les buts.

Chelsea, 6 ans – Malgré une première victoire en championnat pour le nouveau manager Graham Potter à Crystal Palace, on a toujours le sentiment que Chelsea est en pleine mutation. Le changement de propriétaire a provoqué quelques ondes de choc dans les coulisses, et cela s’est traduit par des résultats erratiques sur le terrain, avec des défaites contre Leeds, Southampton et le Dinamo Zagreb en Ligue des champions. Le manque d’ego et le talent d’entraîneur de Potter sont peut-être exactement ce dont Chelsea a besoin.

jouer

1:05

Shaka Hislop donne son avis sur le premier but de Pierre-Emerick Aubameyang à Chelsea et sur l’étourdissement tardif de Conor Gallagher lors de leur victoire 2-1 contre Crystal Palace.

Aston Villa, 6ème – Ce match nul 0-0 contre un Leeds United à 10 a amassé une frustration supplémentaire sur le front inquiet du manager Steven Gerrard, même s’il s’agissait du premier point de Villa. Jusqu’à présent, Ollie Watkins et Danny Ings ont chacun un but en championnat et Philippe Coutinho n’a pas fourni l’étincelle que Gerrard voulait. Pas encore de panique. Juste de l’impatience.

Leeds United, 5 – Jesse Marsch a maintenu Leeds en place la saison dernière et a pris un départ assez régulier cette saison. Se battre pour faire match nul avec Villa tout en jouant avec 10 hommes a souligné leur esprit et leur solidarité continus. La seule source d’inquiétude était si une première saison en Premier League commençait à peser sur Tyler Adams, Brenden Aaronson, Marc Roca et Luis Sinisterra.

Bornemouth, 5 – Le manager intérimaire Gary O’Neil a plaidé pour une nomination permanente avec une séquence de quatre matchs sans défaite depuis l’humiliation 0-9 à Anfield. Il obtient une bonne mélodie d’une équipe limitée, mais on craint toujours qu’ils n’aient pas assez de qualité pour rester en dehors des trois derniers.

West Ham, 5 – Les Hammers ont perdu cinq de leurs sept premiers matchs et ont franchement regardé le rythme dans la plupart d’entre eux. Mais au moins, leur finition s’est améliorée lors de leur deuxième victoire de la saison contre les Wolves samedi. Jarrod Bowen a mis du temps à démarrer après sa saison stellaire la dernière fois, et David Moyes a dû se coucher avec de nouvelles recrues Gianluca Scamacca, Thilo Kehrer et Maxwel Cornet. Peuvent-ils se qualifier à nouveau pour l’Europe après un démarrage aussi lent ?

Newcastle, 4ème – La victoire 4-1 contre les 10 hommes de Fulham était leur première depuis la première journée, et la révolution sous leurs nouveaux propriétaires saoudiens prendra une saison ou deux. Pourquoi s’inquiéter quand l’argent n’est pas un objet ? Parce que les attentes élevées signifient que rien de moins qu’une place européenne la saison prochaine ressemblera à un échec. Et il y a toujours de l’anxiété à garder Callum Wilson en forme.

Tottenham Hotspur, 4e – Malgré une assez mauvaise performance en perdant le derby du nord de Londres à Arsenal, cela a été un début utile pour les Spurs avec 17 points au tableau. Le système 3-4-3 d’Antonio Conte produit une équipe avec beaucoup de substance, mais peut-être pas assez de style pour les puristes “gloire, gloire” de Tottenham High Road. Il leur manque un facteur X jusqu’à présent.

Palais de Cristal, 4ème – Les Eagles ont beaucoup de bons joueurs et un entraîneur impressionnant en Patrick Vieira, il y aura donc une certaine inquiétude après n’avoir remporté qu’une seule victoire jusqu’à présent (3-1 contre Villa). Palace a assez de soie et d’acier pour une autre finition de milieu de table – bien que Vieira veuille un peu plus que cela.

jouer

1:04

Gab Marcotti et Julien Laurens estiment que le nouveau manager de Brighton, Roberto de Zerbi, est le candidat idéal pour le club.

Éverton, 3 – Une séquence de six matchs sans défaite a apaisé bon nombre des premières inquiétudes de Goodison. James Tarkowski, Conor Coady et Nathan Patterson semblent être de bonnes recrues pour renforcer la défense, Alex Iwobi a joué dans un nouveau rôle de milieu de terrain et le jeune talentueux Anthony Gordon est resté au club. Marquer suffisamment de buts sera leur principale préoccupation.

Fulham, 3 – Les fans de Craven Cottage s’inquiéteront parce que leur équipe a été reléguée après les deux promotions précédentes, mais cette fois, ils ont l’air d’une tenue plus dynamique et résiliente et, après avoir raté lors de précédentes campagnes de haut vol à Fulham, Aleksandar Mitrovic est entre autres objectifs. Le revers 1-4 à Newcastle peut probablement être attribué à “un de ces jours” car ils ont joué 82 minutes avec dix hommes et Mitrovic s’est blessé.

Brighton, 3e – Ils pourraient bien avoir augmenté cet indice d’inquiétude après avoir perdu le manager Graham Potter, qui avait fait des merveilles sur la côte du Sussex. Mais le nouveau patron Roberto De Zerbi a commencé avec un excellent match nul 3-3 à Liverpool. S’il est assez intelligent pour ne pas trop bricoler, les Seagulls pourraient continuer à prospérer.

Brentford, 2 – Largement pressentie pour une deuxième saison bien plus difficile dans l’élite après une très respectable 13e place la saison dernière, la dynamique équipe de Thomas Frank est à nouveau plus que solide. Seuls Arsenal et Fulham les ont battus, et l’appel d’Ivan Toney en Angleterre n’a fait que remonter le moral.

arsenal, 2 – Haut de tableau et tournant sur le style, avec Gabriel Jesus ressemblant à la signature de la saison. Ce sont des moments grisants pour les fans des Gunners. Leur seul souci est de savoir si cette équipe peut maintenir le rythme et devenir des prétendants au titre surprise ?

Manchester City, 1 – À peine un nuage dans le ciel pour Pep Guardiola, sauf peut-être le regard étrange sur ce que fait son ancien assistant Mikel Arteta à Arsenal. City n’a pas perdu un match de championnat depuis février, et ce sera une surprise s’il ne parvient pas à remporter cinq titres en six ans. Guardiola peut s’inquiéter un peu de la quantité d’énergie émotionnelle que la Coupe du monde de mi-hiver prendra de ses joueurs, mais ils ont l’air d’une classe à part.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *