betPawa Premier League : Seydou Zerbo frustré par les attaquants de Kotoko

betPawa Premier League : Seydou Zerbo frustré par les attaquants de Kotoko

Spread the love

L’entraîneur-chef d’Asante Kotoko, Seydou Zerbo, qui n’a supervisé que quatre matchs depuis qu’il a pris ses fonctions au club, semble déjà se sentir déçu par la qualité de ses attaquants.

Les Porcupines ont remporté leur premier match de championnat de la saison lors de leur rencontre en milieu de semaine avec Nsoatremann – des buts de Stephen Amankona et Isaac Oppong, ont vu Kotoko passer au 9e rang sur la table après deux matchs.

Le premier Super Clash de la saison a vu les deux plus grands clubs du pays se partager le butin après que Hearts ait arraché un égaliseur tardif grâce à Caleb Amankwah. Kotoko, a par la suite déposé une plainte contre l’arbitre, Selorm Yao Bless, pour avoir annulé ce que le club considère comme des pénalités claires.

Cependant, il n’y aurait eu aucune raison de porter plainte si Steven Mukwala avait enterré les chances qui s’offraient à lui. Avant cela, malgré d’innombrables minutes d’ascension, Kotoko, lors du match aller des éliminatoires de la Ligue des champions de la CAF, n’avait réussi qu’une victoire 1-0 à l’extérieur contre le RC Kadiogo via un but dans le temps additionnel d’Isaac Oppong.

L’histoire s’est répétée une semaine après, alors que les Porcupines ont été jetés dans la Coupe de la Confédération, et après une autre performance inutile, Zerbo ne semble pas comprendre.

“Nous avons eu beaucoup d’occasions et nous n’avons pas réussi à marquer, nous avons travaillé dessus. Malheureusement, ces [misses] sont des erreurs individuelles pas une équipe ou collective. Vous pouvez voir que ce sont des individus qui ont eu des occasions et qui n’ont pas réussi à marquer », a déclaré Zerbo par l’intermédiaire de son interprète.

Or au départ

Kotoko est un club qui s’est toujours vanté d’abriter certains des attaquants les plus brillants de la Premier League ghanéenne. Les défenseurs des anciens jours de la Premier League n’auront pas de bons souvenirs d’Opoku Nti et d’Opoku Afriyie – des noms qui ont vécu après leurs répondeurs.

Et les défenseurs des années plus modernes de la Premier League n’apprécieront pas les matchs contre Edwin Bekoe et Ahmed Touré – Kotoko, a été un club de gros buteurs. Cependant, suite à la sortie de Touré après sa seconde venue, on peut dire que le club a connu une courte sécheresse de son héritage de qualité.

Lorsque Kotoko a perdu la course au titre 2020/21 face à ses rivaux, Hearts, cela a déclenché le ridicule de Porcupine, car le club pensait qu’il s’enfuyait avec le titre. Dirigé par Kwame Poku, qui a fait de leur présence presque une condition préalable, Kotoko a regardé l’équipe à battre.

Cependant, au milieu de la saison, Poku a quitté le club pour l’USM Alger pour 400 000 $, dans un mouvement décrit par beaucoup comme non bénéfique pour Kotoko. Mais apparemment, le club avait besoin d’argent, alors avec le temps, il est parti, et cela a déclenché une course qui a vu le club finalement concéder le titre à Hearts avec un match à perdre.

Sept buts en 16 apparitions étaient le record de Poku au moment de son départ, et il menait les classements des buteurs de Kotoko et de la ligue.

Avance rapide, une nouvelle saison a été inaugurée avec Hearts of Oak en tant que champions en titre, et Kotoko – blessé et envieux, est venu avec un désir renouvelé pour le titre de Premier League. Et accompagnant ce désir était un homme armé dont beaucoup n’étaient pas au courant. Mais ils se sont finalement bien habitués au nom et à la célébration d’Etouga Mbella, alors que le Camerounais a marqué 21 des 47 buts de Kotoko en championnat.

Bien qu’impensable, s’il y a un moment où il est impossible de trouver un moyen de décrire son importance pour les Porcupines, alors ceci : 40 % de ses buts en championnat étant des buts gagnants, fera très bien l’affaire.

Mais une fois de plus, la peste nord-africaine a frappé les Porcupines et il a été emporté par Al Masry, laissant Kotoko avec un autre vide à combler.

Steven Mukwala

Il y avait l’intention de s’assurer que le club ne manque pas les services de Fabio Gama et Etouga Mbella. Serge Eric Zeze et Steven Mukwala étaient les principaux recrutements, et Mukwala a certainement plus d’attentes que l’Ivoirien.

Reproduire l’héroïsme d’une seule saison de Mbella est presque impossible, et cela est prouvé. Alors que les acclamations saluaient presque tous les efforts de Mbella au but, des cris de déception saluent actuellement celui de Mukwala. Il est encore stérile cette saison et bien que la saison soit encore jeune, en ratant des occasions de but “faciles”, il ne s’est pas fait un cas de but.

La façon dont il a commencé la saison semble sombre, mais 13 buts de la saison 2021/22 de la Premier League ougandaise offrent des suggestions d’espoir pour les fans et le club. Mais y en a-t-il ?

Y a-t-il un espoir ?

Dans ses matchs de Premier League, la meilleure partie du jeu de Mukwala a été sa capacité à amener ses coéquipiers dans le match. Son jeu de liaison contre Nsoatremann était révélateur, car c’est grâce à lui qu’il a reçu sa plus grande chance du match. Mais il s’est laissé tomber avec une finition décevante.

Mukwala a récupéré le ballon au milieu de terrain, et après un demi-tour, une touche et une passe à Zeze, s’est précipité dans l’espace créé par la ligne défensive ridiculement haute de Nsoatremann. Il a été joué pour un tête-à-tête mais a réussi à manquer.

La technique était bonne – s’ouvrir pour tenter d’enrouler son pied autour du ballon et localiser le poteau éloigné du gardien de but, mais cela a échoué.

Il a non seulement réussi à se créer des occasions, mais d’autres joueurs comme Oppong ont bénéficié de son lien bien rangé, avec un exemple frappant étant sa passe décisive pour le but d’Oppong contre Nsoatremann.

Mukwala a également montré des aperçus de bons mouvements avec des allers-retours à partir desquels il a été trouvé derrière la ligne défensive des équipes adverses jusqu’à présent. Il a bien fait, certaines exigences de base d’un attaquant et a également montré qu’il avait des niveaux appréciables de compréhension de l’espace.

S’il ne perd pas confiance et continue à bien faire les choses de base, et avec un peu de chance, Mukwala ira très bien.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *